Stylesheet style.css not found, please contact the developer of "arctic" template.

Differences

This shows you the differences between two versions of the page.

Link to this comparison view

Both sides previous revision Previous revision
Next revision
Previous revision
neo-babylonian_empire [2014/11/05 15:20]
gombert [The King List]
neo-babylonian_empire [2016/03/07 09:32] (current)
gombert [The Neo-Babylonian Empire]
Line 1: Line 1:
 +Return to [[history_of_mesopotamia|]]
 +
 ====== The Neo-Babylonian Empire ====== ====== The Neo-Babylonian Empire ======
  
  
-(Return to [[history_of_mesopotamia]])+
  
 ===== Introduction ===== ===== Introduction =====
Line 8: Line 10:
  
  
-Si le long règne de Nabuchodonosor II marque l'apogée de cet empire, son fils Amêl-Marduk recueillit une succession difficile: jugé incompétent par la noblesse babylonienne, il fut assassiné et remplacé par son beau-frère Neriglissar (Nergal-šar-uṣur), vétéran des campagnes de Nabuchodonosor, qui contrôlait l'armée et possédait de vastes domaines en Babylonie septentrionale. Neriglissar remit de l'ordre dans l'empire en conduisant à nouveau des campagnes vers l'ouest et en faisant la reconquête de la Cilicie. Son règne fut cependant trop court pour assurer la légitimité de sa famille au trône, et son fils et successeur, Lâbâši-Marduk, fut, comme Amêl-Marduk, renversé par une révolution de palais en 556, au bout de quelques mois de règne. L'instigateur principal du complot pourrait avoir été Bêl-šar-uṣur, le Balthazar de la Bible, qui installa sur le trône son père Nabonide, et chercha à gouverner en sous-main derrière cet homme déjà âgé, et semble-t-il plus intéressé par les choses de la religion que par la haute politique. Nabonide se révéla cependant plus indépendant que ne le pensait la faction qui l'avait porté au pouvoir: il réorganisa l'administration des temples, poursuivit les opérations militaires en Cilicie, et intervint en Palestine. À partir de sa cinquième année de règne, il entreprit une campagne lointaine au cœur de l'Arabie qui l'amena à y séjourner huit ans, et à y approfondir des convictions religieuses très personnelles. Bêl-šar-uur demeuré en Babylonie administra l'empire, et il est possible qu'il soit à l'origine de cet « exil » de Nabonide en Arabie.+Si le long règne de Nabuchodonosor II marque l'apogée de cet empire, son fils Amêl-Marduk recueillit une succession difficile: jugé incompétent par la noblesse babylonienne, il fut assassiné et remplacé par son beau-frère Neriglissar (Nergal-šar-uṣur), vétéran des campagnes de Nabuchodonosor, qui contrôlait l'armée et possédait de vastes domaines en Babylonie septentrionale. Neriglissar remit de l'ordre dans l'empire en conduisant à nouveau des campagnes vers l'ouest et en faisant la reconquête de la Cilicie. Son règne fut cependant trop court pour assurer la légitimité de sa famille au trône, et son fils et successeur, Lâbâši-Marduk, fut, comme Amêl-Marduk, renversé par une révolution de palais en 556, au bout de quelques mois de règne. L'instigateur principal du complot pourrait avoir été Bêl-šar-uṣur, le Balthazar de la Bible, qui installa sur le trône son père Nabonide, et chercha à gouverner en sous-main derrière cet homme déjà âgé, et semble-t-il plus intéressé par les choses de la religion que par la haute politique. Nabonide se révéla cependant plus indépendant que ne le pensait la faction qui l'avait porté au pouvoir: il réorganisa l'administration des temples, poursuivit les opérations militaires en Cilicie, et intervint en Palestine. À partir de sa cinquième année de règne, il entreprit une campagne lointaine au cœur de l'Arabie qui l'amena à y séjourner huit ans, et à y approfondir des convictions religieuses très personnelles. Bêl-šar-uur demeuré en Babylonie administra l'empire, et il est possible qu'il soit à l'origine de cet « exil » de Nabonide en Arabie.
  
  
neo-babylonian_empire.1415200857.txt.gz · Last modified: 2014/11/05 15:20 (external edit)
CC Attribution-Noncommercial-Share Alike 4.0 International
Driven by DokuWiki Recent changes RSS feed Valid CSS Valid XHTML 1.0