Stylesheet style.css not found, please contact the developer of "arctic" template.

Differences

This shows you the differences between two versions of the page.

Link to this comparison view

Both sides previous revision Previous revision
Next revision
Previous revision
les_notions_de_palu_et_de_girru [2015/10/14 12:26]
lafont
les_notions_de_palu_et_de_girru [2018/03/08 02:14] (current)
page-perron [Assyrian palû]
Line 2: Line 2:
  
 ===== Assyrian palû ===== ===== Assyrian palû =====
-Le système de //palû// est un outil de structuration narrative et chronologique non-calendaire attesté dans les inscriptions royales médio et néo assyriennes. Le terme akkadien //palû// (BALA en akkadien) signifie initiallement « mandat », « renouvellement de mandat », « règne » ou encore « dynastie ». A l’origine, un palû ne correspond donc pas proprement à un laps de temps uniforme.\\+Le système de //palû// est un outil de structuration narrative et chronologique non-calendaire attesté dans les inscriptions royales médio et néo assyriennes. Le terme akkadien //palû// (BALA en sumérien) signifie initiallement « mandat », « renouvellement de mandat », « règne » ou encore « dynastie ». A l’origine, un palû ne correspond donc pas proprement à un laps de temps uniforme.\\
  
 Toutefois, à partir de Tiglath-phalasar Ier (1114-1076), les scribes qui rédigèrent les inscriptions royales, commencèrent à donner au mot, que nous pouvons dès lors traduire par « année de règne », une acception chronologique plus ou moins fixe. C’est à partir du règne de Salmanazar III (858-824), alors que le style de rédaction des inscriptions royales changea substantiellement, que la structure narrative et chronologique de ces textes s’appuya sur la notion de //palû// : dans certaines annales, l’expression //ina x palêya// (que nous pouvons traduire par « durant ma x° année de règne ») y introduit désormais systématiquement les récits des actions annuelles des rois.\\ Toutefois, à partir de Tiglath-phalasar Ier (1114-1076), les scribes qui rédigèrent les inscriptions royales, commencèrent à donner au mot, que nous pouvons dès lors traduire par « année de règne », une acception chronologique plus ou moins fixe. C’est à partir du règne de Salmanazar III (858-824), alors que le style de rédaction des inscriptions royales changea substantiellement, que la structure narrative et chronologique de ces textes s’appuya sur la notion de //palû// : dans certaines annales, l’expression //ina x palêya// (que nous pouvons traduire par « durant ma x° année de règne ») y introduit désormais systématiquement les récits des actions annuelles des rois.\\
les_notions_de_palu_et_de_girru.1444822014.txt.gz · Last modified: 2015/10/14 12:26 by lafont
CC Attribution-Noncommercial-Share Alike 4.0 International
Driven by DokuWiki Recent changes RSS feed Valid CSS Valid XHTML 1.0