Chronology & Dates

Ancient chronological methods

Trois systèmes différents ont été utilisés par les scribes mésopotamiens pour dater les documents administratifs:

1) Les noms d'année
Il s'agit d'un système d'attribution d'un "nom" à l'année en cours, faisant référence à un événement officiel de l'année précédente (victoire militaire, fondation pieuse, etc.). Ce procédé s'est généralisé aux époques akkadienne, d'Ur III et paléo-babylonienne.


2) Les éponymes
Il s'agit d'un système d'attribution à l'année en cours du nom d'un dignitaire occupant la fonction de limmu; cet éponyme donnait son nom à l'année en question. Ce procédé, en usage dès l'époque ED IIIa à Shuruppak a surtout été utilisé pendant plus de mille ans à toutes les étapes de l'histoire de l'Assyrie; les listes de limmu (ou d'éponymes), tenues à jour, permettaient de suivre la séquence des années.


3) Le comput des années
Le système du décompte des années de règne d'un souverain a commencé à être utilisé à l'époque ED IIIb à Lagash et il est devenu la norme en Babylonie à partir du milieu du IIe millénaire BC jusqu'à l'époque séleucide. On peut y ajouter le système similaire qui a été utilisé pour compter les années appartenant aux ères séleucide et parthe.


Étaient d'autre part tenues à jour certaines listes de règnes, de rois et de généalogies, alors qu'un système particulier de structuration narrative et chronologique dénommé palû est attesté dans les inscriptions assyriennes.

Modern chronological models

Calendars and month names. Seasonal and cultic calendars

Le mois lunaire (ITI en sumérien, warhu en akkadien) est défini comme l'intervalle de temps écoulé entre deux apparitions successives de la première lune. Le mois commence le soir où le nouveau croissant lunaire réapparaît pour la première fois sur l'horizon ouest juste après le coucher du soleil. Le mois lunaire comporte 29 ou 30 jours, 30 étant le nombre symbolisant le dieu-Lune. Néanmoins, l'observation de la réapparition du premier croissant n'allant pas de soi, le découpage des mois en 29 ou 30 jours est resté empirique jusqu'au Ier millénaire où des calculs basés sur des tables d'éphémérides tenant compte des différents facteurs de visibilité de la lune ont permis de fixer le début du mois.

Early Dynastic Calendars
Late 3rd Millennium BC Calendars
Second and First Millennium BC Calendars
chronology.txt · Last modified: 2015/10/23 16:20 by lafont
Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0