Sceaux-cylindres

Le sceau-cylindre apparaît à l’époque d’Uruk à une date toujours débattue mais qui se situe à la fin de l’Uruk moyen (Pittman 2013, p. 324), au milieu du IVe millénaire, avant les premiers signes d’écriture (Pittman 2013, 325). Holly Pittman (Pittman 2003, p. 180) distinguent deux thèmes principaux : ceux qui montrent des événements ou des actions et ceux qui présentent des choses, des emblèmes ou des lieux. À Uruk, les sceaux du premier groupe montrent essentiellement des scènes à caractère rituel, militaire ou politique, alors que la glyptique contemporaine à Suse présente surtout des scènes de production : tissage, battage et stockage du grain (Pittman 2003, p. 181). Pour H. Nissen, en revanche, les sceaux appartiennent à deux grandes catégories et distinguent ceux qui portent des motifs schématiques de ceux dont le motif est complexe (Nissen 1987). Ils appartiendraient respectivement à des institutions et à de hauts responsables, dont le sceau était clairement identifiable et reconnaissable. Le choix du sceau traduirait ainsi la hiérarchie de l’administration urukéenne. Cette proposition a été critiquée par plusieurs chercheurs (Ref. Brandes, Dittman, Pittman) qui considèrent que la scène représentée était porteuse de sens en elle-même et se référait non pas à l’individu détenteur du sceau, mais à un action administrative précise. Elle contenait ainsi des informations sur l’occasion, éventuellement la date ou la destination des produits qui étaient scellés.

Pour montrer les sceaux cylindres « schématiques », voir illustrations dans Pittman 1994 (Archives Before Writing, Proceedings of the International Oriolo Romano, October 23-25, 1991 Edited by Piera Ferioli)

Sceau-cylindre animalier 1
Sceau-cylindre animalier 2
Fragments de scellement

Page prepared by A.T.

Retour à Assemblage époque d'Uruk archaïque

sceaux-cylindres.txt · Last modified: 2017/03/31 08:48 by gombert
CC Attribution-Noncommercial-Share Alike 4.0 International
Driven by DokuWiki Recent changes RSS feed Valid CSS Valid XHTML 1.0